JO 2020-Taekwondo: Faysal Sawadogo confie son « immense » tristesse après son élimination.

Faysal Sawadogo est revenu sur son élimination au JO de Tokyo.

Éliminé en quarts de finale, le jeune Burkinabè souhaite désormais tirai des leçons de cette aventure et se battre avec courage et abnégation pour les prochaines échéances à venir .

« Ma gratitude à tous mes soutiens.

Depuis ma qualification aux JO 2020, j’ai nourri le rêve, avec vous, de ramener une médaille olympique au pays qui le mérite amplement surtout dans ce contexte difficile qu’il traverse. Ainsi, nous avons travaillé durement pour faire de ce rêve une réalité.

Mais l’homme propose Dieu dispose.Le lundi 26, pour mon entrée en lice de la compétition, j’ai croisé le numéro un de la catégorie. Je me suis battu comme je pouvais pour défendre dignement le drapeau national. Mais malheureusement j’ai perdu ce combat sur le score de 13-06. Au cours de ce même combat j’ai malheureusement eu une fracture au bras. Lorsque j’ai été repêché pour combattre pour la médaille de bronze, J’ai dû faire le dur arbitrage entre signé un forfait et monter défendre, malgré la douleur, les couleurs nationales.
De concert avec mon encadrement technique, j’ai pris la responsabilité de monter et de me battre pour ramener cette médaille au pays. Malheureusement cette blessure ne m’a pas permis de m’exprimer comme je l’aurais souhaité. Le résultat est ce que vous savez. Je ne voudrai pas trouver une excuse à cette contre-performance.

Je sais que vous étiez très nombreux à nourrir de fortes attentes. J’en suis sincèrement désolé et vous présente mes sincères excuses. Une chose est sûre, je peux vous rassurer que je tirerai les leçons de cette aventure et me battrai avec courage et abnégation, en ayant en tête que j’ai un peuple fier et digne derrière moi.

A l’endroit de la jeunesse taekwondo-ine, je voudrais vous exhorter à plus de rigueur et d’abnégation aux entraînements afin que, même si ce n’est pas moi, ce peuple ait droit à sa médaille olympique en Taekwondo car il le mérite.

Merci à Allah pour cet honneur qui m’a été accordé d’être le premier taekwondo-in burkinabè à participer aux Jeux Olympiques, la plus grande compétition de la discipline.

Merci au peuple burkinabè pour son soutien inestimable.

Beaucoup de courage et baraka aux autres compatriotes qui sont toujours engagés dans la défense des couleurs nationales à ces JO.

J’ai une pensée particulière aux victimes des attaques terroristes. » a écrit le Burkinabè sur ses réseaux sociaux.

FasoSportstv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Activé les notifications    OK Non merci!