INTERVIEW-KARAMOKA BAMBA : «J’ai reçu des offres de grandes équipes comme le Bayer Leverkusen…»

KARAMOKA BAMBA : «J’ai reçu des offres de grandes équipes comme le Bayer Leverkusen…»

Nous nous entretenons cette semaine avec Karamoko Bamba,  l’un des plus grands espoirs du football Burkinabé au poste de latéral gauche. Il nous parle de sa saison, des étalons et de ses ambitions. 

Tu te présentes Bamba?

Moi c’est Karamoko Bamba, joueur du RCB au poste de latéral gauche international  U20 des étalons. 

Quels sont tes principales qualités?

 Je suis un latéral moderne très offensif et agressif surtout sur le ballon, très costaud dans les duels aériens. Je suis un joueur de caractère, combatif, très révolté sur le terrain et hors du terrain surtout quand mon équipe est assez dominé. J’ai une qualité de gagneur. 

Tu t’identifies à quel joueur?

J’ai comme idole Benjamin Mendy de Man City et offensivement, Marcelo du Réal Madrid m’inspire beaucoup et aussi Nelson Semedo. 

Comment résumes-tu ta saison au RCB?

J’ai fait à l’image de tous mes coéquipiers une très bonne saison avec quelques passes décisives à la clef. En phase retour nous avons terminé meilleur défense. C’était positif dans l’ensemble.

On le sait tu as participe à la Can U20, qu’est ce qui t’as le plus marqué lors de cette compétition?

C’était ma première can après l’UFOA B. J’ai pris beaucoup de plaisir. Malheureusement, nous avons été battu aux tirs aux buts en quart de final mais je pense qu’à la prochaine édition ça va payer parce qu’on avait un bon groupe de jeune. On est encore très jeune et la majorité de l’équipe était à leur première CAN. J’ai aimé l’ambiance, c’était une fierté de porter les couleurs du Burkina même si on a été éliminé mais on promet au peuple Burkinabé  que nous remporterons cette CAN. 

D’où te viens cette combativité sur le terrain?

Voyons… Je suis un homme intègre, un Burkinabé de sang. Donc c’est normal! C’est d’ailleurs dans l’ADN du football burkinabé. Quand tu veux gagner, il faut tout donner. Si tu n’es pas combatif sur le terrain tu te fais  » manger ». 

Pendant le tournoi Ufoa B tu as marque les esprits avec tes coéquipiers avec une victoire face aux éléphants en demi final sur un score sans appel de 4-1. Est-ce que c’était attendu? 

Pendant les demi-finales face à la Cote d’Ivoire nous avions vraiment étudié cette équipe. Mes coéquipiers et moi savions ce qui allait se passer surtout sur les réseaux sociaux si on perdait ce match. A quelques jours du match, on était déjà plus concentré tandis que les ivoiriens s’imaginais déjà nous battre sur un score lourd mais… Ils ont oublié que nous sommes des Burkinabés, que nous sommes des hommes intègres et qu’on veut être les meilleurs sur tous les plans. Moi particulièrement je suis né d’un père burkinabé et d’une mère ivoirienne donc ce match avait une saveur particulière pour moi… C’était un défi pour moi de gagner ce match.

Le coach Oscar Barro nous avait dit que si nous restions concentrés ça serait l’un des matchs les plus faciles de notre carrière et ça payé!

 Mais il y’a quand même quelques regrets quand on voit que les aînés n’ont pas pu maintenir le cap récemment en amical face à la Cote D’ivoire….

J’ai senti un peu de fatigue chez mes grands frères mais c’est un match de football et c’est des trucs qui arrivent. Je pris juste qu’à la Can 2022 nous rejouons cette équipe avec à la clef une victoire côté étalon.  Je suis confiant! 

Mais que penses-tu de la forme actuelle des étalons?

Je suis un acteur (…) La forme actuelle des étalons… Je pense que c’est un bon groupe, il suffira juste à mon avis d’ajouter quelques jeunes et ça va passer mais je vois qu’avec l’expérience  des ainés, des cadres comme Charles et Alain. Je pense qu’ils feront comme Yaya et Kolo Toure en 2015 avec la Cote d’ivoire. Je pense que Charles aura la chance de remporter la CAN cette année. 

Après… Quel est ton plus grand rêve?

Comme tout jeune joueur, mon plus grand rêve c’est de progresser, de signer dans un grand club Européen et de représenter les couleurs du Burkina Faso en champions League. Et après, on verra! 

Avec tes prestations cette année, doit-on s’attendre à ce que tu aille monnayer ton talent ailleurs pendant ce mercato ?

C’est très probable  bien que j’ai renouvellé mon contrat avec le RCB.  J’ai reçu des offres de grandes équipes comme le Bayer Leverkusen, le Betis Seville et de quelques clubs suisses.  J’ai un bon manager (Abdoulaye Ouédraogo), j’ai confiance en lui quant au bon choix. Après, mon travail c’est sur le terrain.

Mots de fin?

Je fais un coucou à tout le peuple Burkinabé,  à tous les acteurs du football surtout à vous, la presse. Merci pour tout ce que vous faites pour le football burkinabé. Vive le peuple burkinabé! On se dit à très bientôt.

Interview réalisée par Ghislain TIENDREBEOGO pour FasoSports.

FasoSportsTV.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activé les notifications OK Non merci!