INTERVIEW-ABDOUL LATIF KOANDA: << Je m’identifie à Ngolo Kanté >>

Abdoul Latif Koanda : << Je m’identifie à Ngolo Kanté >>


Nous avons l’honneur aujourd’hui  de nous entretenir avec Abdoul Latif Koanda né en Côte D’Ivoire d’origine Burkinabè . Il est l’un des plus grandes promesses de l’Asec Mimosa et récent champion de la Ligue1 Ivoirienne.

Qui est A. Latif  Koanda ?

Abdoul Latif Koanda est un jeune joueur qui a 17 ans et promu en équipe première de l’Asec Mimosa  cette saison.

Comment as-tu débuté dans le football ?

Depuis tout petit. Je rêvais de jouer au football depuis l’âge de 7ans et j’ai commencé au quartier.

Comment as-tu  rejoins la prestigieuse académie MimoSifcom à sol béni ?

Il y’avait des détections à sol béni et j’ai été informé  par feu Boukary Bamogo alors que je venais voir mon frère a sol bénie ( Ex joueur  de l’académie) qu’il y avait des tests de jeunes de 12 à 13 ans a l’académie . Nous étions plus de 40 jeunes et c’est  après des tests réguliers d’une période d’un an que j’ai pu intégrer sol bénie.

Quels sont tes qualités sur le terrain ?

A la base je suis un milieu défensif, un numéro 6 mais je peux jouer en 8 et au poste de latéral droit. L’intelligence de jeu avec des qualités de relance, de sortie de balle, la récupération, le pressing et l’anticipation sont mes plus grandes qualités.

Que te conseillent tes encadreurs lors des entrainements ?

Ils demandent à ce que je progresse plus sur mes qualités pour être encore meilleur. Ils me demandaient comme je suis jeune d’être très appliqué, plus concentré, de me baser plus sur l’anticipation et de ne pas toujours  être dans les duels vus mon intelligence de jeu. Ce que j’ai essayé d’appliquer et ça m’a permis de m’adapter en équipe A.

Après plusieurs stages réussi dans des tournois en Europe avec l’académie, tu as-tu été promu en équipe première et… Résultat l’Asec termine championne. Comment as-tu vécu cela au coup de sifflet final ?

Vraiment, c’est une grâce de Dieu ! Pour ma première saison… À y penser ça me donne la chair de poule. C’est une grande émotion. Je n’en reviens toujours pas.

Ça fait quoi d’être considéré comme l’un des plus grands espoirs de l’Asec mimosa ? Ça te monte la tête ?

Non, ça ne me monte pas la tête. Je me mets toujours au travail pour confirmer les espoirs placés en moi. Ça fait partie de mes objectifs et cela me motive encore plus.

On le sait… Pour la réussite d’une carrière dans le football il faut une bonne hygiène de vie. Comment gères-tu cela ? Le repos, la nourriture, les filles ?

Je rends grâce à Dieu d’avoir pu intégrer l’académie MimoSifcom. Grace à ça, je sais comment gérer tout cela depuis le début. La formation a sol bénie n’est pas seulement sur le terrain  mais aussi en dehors du terrain.

Quels sont tes relations avec tes ainés et compatriotes Aziz KI et Banou Diawara ?

Ce sont avant tout des coéquipiers que j’ai eu la chance de rencontrer cette saison à l’asec. Apres, ce sont des grands frères pour moi. Ils me conseillent et me guident sur le terrain et en dehors. On a de bonnes relations.

Rentres-tu souvent au Burkina les vacances ?

J’y pense souvent mais pas encore. Sinon, j’ai de la famille au Burkina.

Tu t’identifies à quel joueur ?

Je m’identifie a Ngolo kante parce qu’on a à peu près le même style de jeu.

Ton club de cœur ?

Mon club de rêve c’est Manchester United.

Ton plus grand rêve ?

Mon plus grand rêve est de devenir un footballeur professionnel et remporter beaucoup de trophées.

Es-tu en contact avec des sélectionneurs nationaux au Burkina ?

Non pas encore …. Je l’espère bien.

 Des mots de fin ?

Merci à ma famille et à tous ceux qui me soutiennent. Grand merci à FasoSports.

Interview réalisée par Ghislain TIENDREBEOGO pour FasoSports.

FasoSportstv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Activé les notifications    OK Non merci!