Eliminatoires Mondial 2022: Malo et les Étalons assurent! (Analyse de Julien West)

Eliminatoires Mondial 2022: Malo et les Étalons assurent! (Analyse de Julien West)

La deuxième sortie des étalons en éliminatoires du mondial 2022 est pleine d’enseignements.

Des ajustements ont été apportés par le sélectionneur Malo, par rapport au match contre le Niger ont permis aux Étalons de présenter une équipe conquérante face aux Algériens.

Les enseignements !

Abass Oula Traoré: le latéral gauche tant recherché ?

Pour son baptême de feu en match officiel ce fut une belle surprise pour car Abasse a tenu son rang. Il s’est vite fondu dans le collectif. Le souhait est qu’il puisse donner davantage de garanties.

La silhouette de l’équipe des Étalons se dessine !

Entre matchs éliminatoires et amicaux,  c’est au moins de 57 joueurs utilisés par le sélectionneur pour trouver une silhouette à son équipe en reconstruction. Le match contre le Niger et l’Algérie ont permis à l’encadrement de procéder à un tamis de l’effectif, procéder à des combinaisons, des changements et ajustements et aujourd’hui malgré les absences de Bertrand et Edmond les options sont élargies sur toute les lignes. Mais, ce fut laborieux et pourvu que les garçons grappillent du temps en clubs pour garder la forme.

L’Etat d’esprit!

Depuis le match face aux éléphants de la RCI, il a un état d’esprit que les Étalons présentent et qui est en phase avec l’opinion. La rage et l’envie de gagner. L’état d’esprit global est vraiment irréprochable, les joueurs ne trichent pas dans le jeu, ils sont généreux dans l’effort, et surtout l’esprit de famille: solidarité et combativité. Chercher à revenir au score et même gagner face à une équipe d’Algérie montre clairement, que c’est sans complexe et avec beaucoup d’envie.

Cet état d’esprit doit être la boussole de cette équipe !

Malo, pas à pas!

Ces deux matchs montrent que le Sélectionneur Malo s’est donné le temps qu’il faut pour cerner le contour du sujet. Le schéma de jeu et le choix des hommes montrent beaucoup de sérénité. Déjà contre le Niger, les premiers changements sont intervenus très tôt dans le match, et ensuite il a fait des ajustements pour permettre à son équipe d’aller chercher la victoire. Avec le Maroc, on pourrait cas même regreter les premières minutes de jeu qui ont permis aux Algériens de scorer. Pour le reste des choses ont été essayées, des alternatives, des options etc. Tout cela montre que le sélectionneur Malo engrange de la confiance et fait grandir l’équipe. Mais, le processus est long même si beaucoup de choses ont été déjà faites. Les garçons doivent soutenir et accompagner leur sélectionneur pour qu’il puisse les conduire à bon port.

L’avenir des cadres

Dans le chapitre des enseignements, on peut pas ne pas s’ouvrir sur l’avenir des cadres absents à ce regroupement. Si pour Edmond et Bertrand aucun débat ne peut se poser sur leur retour en octobre, pour Charles et Alain leurs dossiers méritent examens et surtout la considération qu’il faut aussi, sur comment ils peuvent toujours apporter.

La double confrontation face au Djibouti

Ce regroupement ouvre sur une double confrontation face au Djibouti en octobre. Surtout, garder l’état d’esprit, avec un objectif de 6 points à gagner ! 6 points c’est non négociable si ont veut aller au Qatar et ce n’est pas un manque de respect à l’adversaire Djiboutien. Ce sont les objectifs et les impératifs du mondial.

Djibouti est déjà dans nos têtes, et il faut revenir avec toute la sérénité qu’il faut.

Le résumé de Burkina/Algérie

Julien West

FasoSportstv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activé les notifications OK Non merci!