Éliminatoires Mondial 2022-Étalons: Un match plein d’espoir… (l’analyse de notre chroniqueur)

Éliminatoires Mondial 2022-Étalons: Un match plein d’espoir… L’analyse de notre chroniqueur Ghislain TIENDREBEOGO.

 Les étalons du Burkina Faso se sont illustrés de la meilleure des manières lors des première et deuxième journées respectivement face au Niger et à l’Algérie. En effet, ils partagent la première  place du groupe A avec l’Algérie avec quatre (04) points chacun suivi du Niger trois (03) points et du Djibouti zéro (00) point. Pourtant, plusieurs observateurs étaient septiques pour des raisons entre autres liés à la délocalisation du match, à l’absence de plusieurs joueurs clés et surtout la polémique autour des joueurs appelés en sélection.

Le match qui réconcilié tous les acteurs du football…

Après avoir essuyé plusieurs critiques au sujet du choix de ses hommes, de la gestion de son groupe, de la qualité du jeu produit par les étalons et par ses sorties médiatiques, le sélectionneur des étalons était très attendu en ce début d’exercice. Pour le moins que l’on puisse dire ces résultats engrangés lui auront permis de rassurer le publique burkinabé et d’envisager la suite de la compétition avec plus de sérénité et d’espoir. L’un dans l’autre ces résultats positifs sont à mettre à l’actif de tous les burkinabés tant il y a eu des critiques de toutes part qui auront servi à redresser la pente. Il faut aussi noter l’union sacrée autour des étalons malgré la distance.

Côté joueurs, plusieurs avait à cœur de prouver ce dont ils sont capables et par conséquent qu’ils méritent bien leur place dans cette équipe des étalons. À cet effet, Bryan Dabo absent lors des derniers regroupements a gratifié le publique burkinabé par son abattage, audace et son aisance technique. De même pour Adama Guira et Mohamed Konate qui ont montré plus de détermination et d’efficacité sur le terrain. En somme, ces joueurs ont montré qu’on pouvait bel et bien compter sur eux pour la suite de la compétition.

Du reste, Hervé Koffi, Issa Kabore, Issoufou Dayo, Abdoul Tapsoba, Zakaria Sanogo, Franck Lassina Traoré en passant par Gustavo Sangare ont prouvé tout l’espoir placé en eux même si certaines choses restent à revoir. Quant à Oula Abass Traoré, il a été solide défensivement et a réussi le pari de contre carrer l’attaquant de Manchester City Ryiad Marhez.

Que doit-on retenir des derniers matchs des étalons?

Depuis le match amical contre la Côte D’Ivoire et le Maroc jusqu’à celui de l’Algérie (Qui sont des adversaires du top 10 africain)  on peut remarquer que les étalons finissent les matchs très forts quel qu’en soit le résultat final. En témoigne, ces deux buts marqués face au Niger en seconde période et le but égalisateur face à l’Algérie également en deuxième mi-temps. Cela montre que les étalons ont du répondant physiquement et qu’ils ont un mental fort malgré la jeunesse de cette équipe. Cependant, il faudra pour l’encadrement technique mettre en place une stratégie pour éviter d’encaisser des buts matinaux afin de mieux gérer les matchs.

À cela s’ajoute le fait que le but encaissé face aux fennecs est arrivé sur une combinaison suite à une perte de balle au milieu de terrain. En effet, si nous sommes unanimes que sur le but Steve Yago était fautif, il faut reconnaître que ce fut la première fois avec l’absence d’´Edmond Tapsoba que les étalons encaissent dans le jeu. Les étalons encaissaient jusque-là sur coup de pied arrêtés. Nul doute que le retour du joueur de Leverkusen fera du bien l’écurie des étalons. Aussi, il convient de reconnaître que cette équipe a besoin d’être renforcé notamment dans le milieu de terrain. Depuis Djakaridja Kone, les étalons n’y arrivent toujours pas à se trouver une sentinelle digne du nom. Un milieu capable de ratisser et de faire de bonnes sorties de balle (chose que Adama Guira a essayé de faire mais jusque-là insuffisant). Ce qui pourrait faciliter la tâche à Bryan Dabo, Gustavo Sangare, Blati Touré ou Ismahila Ouedraogo qui sont beaucoup plus des milieux relayeurs. Loukman Trova Boni (Belenense SAD, Portugal) pourrait être un renfort de taille à ce niveau.

Il conviendrait d’ajouter que le poste de latéral gauche demeure un chantier chez les étalons et on espère que la double confrontation face au Djibouti servira à tester d’autres joueurs à ce niveau pour permettre à Gustavo Sangare et aux ailiers de prendre plus d’initiative offensivement.

Pour finir, nous pouvons affirmer que les étalons lors du match ont montré de belles choses, des certitudes. Les absences de certains cadres ont permis à d’autres joueurs de se faire valoir et de gagner en capital confiance si bien qu’une équipe type tend à se dégager. Cependant, nous devons accepter que le chemin est encore long et que cette équipe a certainement besoin de renfort à certains compartiments du jeu pour se bonifier davantage.

Ghislain TIENDREBEOGO

FasoSportstv.com

Une réflexion sur “Éliminatoires Mondial 2022-Étalons: Un match plein d’espoir… (l’analyse de notre chroniqueur)

  • 12 septembre 2021 à 11:44
    Permalien

    Bonne lecture. Un renforcement du milieu et de la défense plus une bonne agressivité à l'attaque peuvent nous apporter beaucoup de points positifs.
    Bon vent aux Etalons

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Activé les notifications    OK Non merci!