Éliminatoires mondial 2022- Algérie/Burkina : La bataille de Blida

Éliminatoires mondial 2022- Algérie/Burkina : La bataille de Blida

A moins de 24h du grand face à face entre fennecs et étalons, les regards sont focalisés sur ce match à grands enjeu qui sera déterminant pour la qualification au tour suivant. Comme attendu, les hostilités sont lancés depuis quelques semaines. En effet, après quelques plaintes et inquiétudes relevées au près de la FIFA des deux côtés, il faut noter tout dernièrement la sortie de Jamel Belmadi affirmant que Kamou Malo ne sait pas avec quel équipe il débutera face aux étalons.
Peut être pour dire qu’il gardera ses meilleurs joueurs pour la fin du match quand on sait que les étalons montent généralement en puissance au fil des minutes ( Disons entre nous que le Coach Malo ne devrait se concentrer sur lui son équipe au lieu de préparer un système pour contre carrer les Algériens et chercher à marqué le plus possible pour faire douter cette équipe). Aussi, il faut ajouter l’accueil réservé au présent Lazard BANSSE avec des bouquets de fleurs. Est ce là une réponse à la requête envoyée la FBF à la FIFA demandant une protection de sa délégation? Dans tous les cas cela ne semble guère innocent. Tout semble indiquer que la guerre psychologique n’est pas prêt à s’arrêter avant le coup de sifflet final.

Les failles à exploiter côté étalon.

Par là, les hommes de Kamou Malo sont bien conscient de ce qui les attend à Blida mais aussi que cette équipe n’est pas imbattable.
Les fennecs tout comme les autres équipes ont bien des points faibles par rapport aux nôtres. En effet, si son attaque crache du feu à chaque journée, on peut néanmoins élucider quelques points faibles de cette équipe notamment dans son bastion défensif plus précisément dans le couloir droit. Avec la blessure de Youcef Atal, Djamel Belmadi n’a jusque là pas trouvé son remplaçant idéal au vu du match contre le Djibouti. Il faut dire que les joueurs testés à ce niveau n’ont pas été à la hauteur. En plus, on peut noter la faiblesse algérienne sur le plan physique eux qui ont l’habitude de mettre beaucoup d’intensité en début de chaque mi-temps. Ce qui joue sur leur fraîcheur physique en fin de match. Enfin, l’équipe Algérienne pourrait être victime des jeunes étalons qui n’ont rien à perdre à cause de son excès de confiance. On le sait, plusieurs joueurs côtés étalons sont forfaits et à entendre les propos de Jamel Belmadi quand il affirme qu’il connaît déjà le onze de Kamou Malo m’on pourrait croire que la partie Algérienne minimise quelque peu son adversaire.

Quelle onze pour stopper l’invincibilité de l’Algérie au vu des cascades de blessures et suspensions? Un 3-5-2? Pourquoi pas?

On pourrait composer une équipe solidaire qui joue en bloc avec moins de nervosité. Cependant, quel onze pour annimer ce système?

On peut le faire avec Hervé Koffi au but. En défense, Edmond- Dayo- Steve Yago. Au milieu, Gustavo- Blati- Guira. Comme piston droit Issa Kabore et Zakaria Sanogo ( piston gauche) qui est fort défensivement. En rappel, ce dernier joue souvent à ce poste avec Ararat Armenia et pourrait apporter beaucoup de danger en phase offensive tout comme Issa Kabore. En attaque, on peut associer Cheick Djibril Ouattara qui est un attaquant mobile et audacieux et Dango Ouattara pour apporter un peu plus de folie dans ce match et tenir à distance les fennecs.
Loin de nous l’idée de se jouer les entraîneurs mais sait on jamais….
Le coach Malo est souverain, conscient et responsable de ses choix et nous confiant car tout est possible dans un match de football.

Analyse de Ghislain Tiendrebeogo pour FasoSportstv.com !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activé les notifications OK Non merci!