INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC JOFFREY BAZIÉ !

INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC JOFFREY BAZIÉ !


Nous nous sommes entretenus avec Joffrey BAZIÉ,17 ans, joueur de Salitas FC et de l’équipe nationale U20 du Burkina Faso. Étincelant lors de la CAN U20, il a véritablement marqué les esprits. FasoSports est allé à sa rencontre la semaine dernière.

Bonjour Joffrey, et tout d’abord merci d’avoir répondu à notre sollicitation pour cette première interview. Pour celles et ceux qui te connaissent pas, peux-tu te présenter ?


Bonjour je me présente Joffrey Nino Negawabloua BAZIÉ, joueur de Salitas FC et international U20 Burkinabè.

A quel poste joues-tu ?
J’évolue au poste de milieu sortant droit.
As-tu été passionné très jeune par le football ?
Oui, depuis mon jeune âge j’ai toujours aimé le football malgré le fait que je savais qu’il y’avait des difficultés,  les blessures etc… Je n’ai jamais baissé les bras. Je continue toujours de me battre et je prie Dieu pour qu’il m’aide à atteindre mes objectifs.

 

Quelles sont tes qualités et tes défauts sur un terrain de football ?Pour moi, mes qualités sont ma vitesse, ma vision de jeu ,mes dribbles, je suis aussi très offensif et je ne me débrouille pas mal défensivement.
Mes défauts? Je pense qu’avant je n’arrivais pas à bien défendre mais avec l’appui des coachs Oscar Barro et Amadou sampo que je remercie d’ailleurs, je me suis nettement amélioré. Aussi, je m’énerve très souvent sur le terrain quand je suis entrain de perdre un match.

 

Quel est ton plus grand rêve ?


Comme tout jeune joueur, mon plus grand rêve c’est de devenir un très grand footballeur professionnel, joué dans les meilleurs championnats européens, remporté des trophées comme la ligue des champions…
Avec du travail, j’aimerais également avoir une chance d’être convoqué en équipe nationale à mon jeune âge comme l’a fait Bertrand Traoré à ses 17 ans où encore Amad Diallo de la côte d’Ivoire pour montrer mon talent.

 

Quel est ton club de rêve?

 

J’ai deux clubs de rêves à savoir Manchester City et le FC Barcelone.Mais peut importe le club dans lequel je serai, je vais simplement essayer de briller afin d’attirer les plus grands clubs vers moi.


Qui est ton modèle en tant que footballeur ?

 

Il y’a deux joueurs qui m’inspirèrent beaucoup. Riyad Mahrez et Bertrand Traoré, j’aime beaucoup ces deux talentueux gauchers magiques.


Beaucoup compare ton style de jeu à celui de Bertrand Traoré. Qu’en penses-tu?

 

Je suis très flatté car il est un modèle pour moi. Souvent les gens me demande si je suis un proche de Bertrand parce qu’on a à peu près le même style de jeu. D’autres me comparent à Mahrez. Ça me fait toujours plaisir de l’entendre, même si ça me met aussi un peu de pression (rire) .… Je me battrai pour les surpasser.
Bertrand qui est comme un grand frère pour moi me donne souvent des conseils. C’est un gars très simple et respectueux.

Tu as été l’une des révélations de la dernière CAN U20. Qu’est ce que ça te fait d’être adulé par tous le monde au pays et à l’extérieur?


D’abord j’étais très fier de porter le maillot de mon pays que j’aime tant. C’était ma première fois de jouer une telle compétition. J’attendais ce moment depuis très longtemps et grâce à Dieu et avec la confiance des coachs Barro et Sampo j’ai pu réaliser ce rêve.

Ça me fait très plaisir d’entendre tous ces compliments, surtout venant de mes compatriotes. Ça donne envie de se battre. Mon seul regret est qu’on a pas pu ramener le trophée au pays alors qu’on était l’une des équipes les plus aguerris du tournoi. On avait un bon groupe très soudé. Mais on ne peut rien contre la volonté de  Dieu, prochainement on se battra pour ramener le trophée.

 

Tu a été élu homme du match à deux reprises en quatre rencontres de CAN U20 et vous êtes sortis en quarts de finale. Malgré votre élimination précoce tu as figuré dans l’équipe type du tournoi. Qu’est ce que ça te fait d’être parmi les meilleurs d’une telle compétition ?

 

J’étais très ému. Je savais que j’allais faire une grande CAN, j’avais confiance en moi. Mais comme on a été éliminé en quarts de finale je ne pensais pas figurer dans l’équipe type du tournoi. J’étais surpris mais heureux et fier d’être parmis les meilleurs car il y’avait beaucoup de jeunes talents.

 

Quel est ton plus beau souvenir durant cette compétition?

 

Je dirai la fierté de défendre les couleurs de mon pays, d’avoir été élu deux fois homme du match et aussi mon but sur coup franc contre la Centrafrique.

 

Depuis ton explosion à la CAN, t’es suivi par plusieurs clubs en Europe. Joffrey a-t-il des envies d’ailleurs?

 

Comme tout jeune footballeur africain, je ne cache pas mes envies de partir en Europe quand j’aurai mes 18 ans. Je me sens prêt à montrer mon talent au yeux du monde. J’aimerai rejoindre un club qui m’aidera à progresser et atteindre mes objectifs.
Je laisse mon agent Bureima Maiga gérer ça.J’ai confiance en lui.

 

À seulement 17 ans, tu est désormais considéré comme l’un des grands espoirs du football Burkinabè. Quels sont tes objectifs en club, en équipe nationale et sur le plan personnel ?

 

J’aimerai remporté des trophées dans chaque club où je passerai et avoir un bon palmarès individuel comme par exemple finir meilleur buteur,  meilleur joueur et pourquoi pas un jour remporté le ballon d’or Africain, c’est aussi mon rêve.
Avec l’équipe nationale, ça me ferais très plaisir de remporter la CAN et de jouer la coupe du monde.

 

Ton mot de fin !

 

Je tenais à remercier FasoSports pour cette belle opportunité, le public Burkinabè pour son soutien sans faille. Je remercie également mon agent Bureima Maïga, ainsi que le président de mon club, le colonel Yacouba Ouédraogo et mes coachs Oscar Barro, Amadou sampo. À mes coachs Abass et sako qui m’ont soutenu depuis tout petit, que Dieu nous garde ensemble. Merci …

 


Propos recueillis par Fatoumata. B pour FasoSportstv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activé les notifications OK Non merci!